L’accessibilité des PMR

PMR

Publié le : 09 novembre 20208 mins de lecture

Par personne handicapée « ou » personne à mobilité réduite « on entend » toute personne dont la mobilité pendant le transport est réduite en raison d’un handicapé (moteur ou sensoriel, temporaire ou permanent d’un handicap) ou de l’âge ou de toute autre cause de handicap, d’une déficience intellectuelle et dont l’état nécessite des soins appropriés et une adaptation aux besoins particuliers du service mis à sa disposition.

Qu’est-ce qu’un passager à mobilité réduite ?

Un passager à mobilité réduite est une personne qui pourrait l’être : Incapable de marcher sur de longues distances —Un buggy ou un fauteuil roulant doit être mis à disposition à l’aéroport pour l’aider à parcourir de longues distances. Incapable de monter les escaliers. Un Buggy ou un fauteuil roulant doit être mis à disposition pour accompagner le passager jusqu’aux marches de l’avion, où un ascenseur pour monter et descendre de l’avion doit être disponible en utilisant un ambulancier. Complètement immobile — Un buggy ou un fauteuil roulant doit être fourni pour escorter le passager jusqu’aux marches de l’avion, où un ascenseur pour monter et descendre de l’avion doit être disponible en utilisant une ambulance. De nombreux aéroports ont des définitions différentes en ce qui concerne le vocabulaire utilisé pour classer systématiquement les PMR, mais ces trois catégories sont en grande partie celles dans lesquelles la plupart des passagers peuvent être pris en compte afin que l’aéroport ou la compagnie aérienne puisse fournir un plan d’intervention ordonné lorsqu’il s’agit d’aider les pmr. Vous pouvez consulter le site www.amenagement-handicap.com/ pour plus d’informations.

Informations sur la manière d’obtenir de l’aide

Ces informations doivent comprendre, au minimum : des instructions sur la manière dont les PMR peuvent réserver une assistance et une description de l’assistance disponible. Les méthodes par lesquelles les PMR peuvent réserver une assistance (par exemple, dans le cadre du processus de réservation, par courrier électronique, par téléphone, par formulaire web, etc., et tout coût associé, par exemple en appelant une ligne téléphonique d’assistance spéciale) ; si, une fois que la personne à mobilité réduite a été notifiée, vous confirmez cela par écrit (par exemple, par courrier électronique, par lettre, etc.) à la PMR. Cette confirmation doit au moins préciser si l’assistance sera fournie à l’aéroport de départ et/ou à l’aéroport d’arrivée et/ou en transit dans un aéroport, le cas échéant ; le délai stipulé avant le vol pour l’arrivée de la PMR à l’aéroport, en tenant compte du fait que si le passager a besoin d’une assistance à partir d’un point situé à l’extérieur du bâtiment de l’aéroport, par exemple le parking, le délai doit être approprié (par exemple au moins deux heures) ; et les contacts téléphoniques et électroniques pertinents pour la demande d’assistance.

Droits des PMR dans les transports aériens 

Si vous êtes un handicap passager ou à mobilité réduite, vous avez légalement droit à une assistance, communément appelée « assistance spéciale », lorsque vous voyagez en avion. Cela signifie que les aéroports et les compagnies aériennes doivent vous fournir une aide et une assistance, qui est gratuite, et vous permettre de faire un voyage moins stressant. Une assistance spéciale est disponible pour les passagers qui peuvent avoir besoin d’aide pour voyager, comme les personnes âgées, les personnes handicapées physiques, comme les utilisateurs de fauteuils roulants, et celles qui ont des difficultés d’interaction sociale et de communication, comme les personnes atteintes d’autisme ou de démence. La responsabilité première du personnel de cabine, quelle que soit la durée du vol, est la sécurité de tous les passagers à bord de l’avion. En cas d’urgence, l’exploitant doit démontrer que l’avion, les équipements d’urgence et les procédures d’urgence permettent l’évacuation de l’avion à pleine capacité, y compris du personnel de cabine, en 90 secondes ou moins. Pour ce faire, l’exploitant de l’avion doit avoir mis en place une procédure qui détermine les exigences spécifiques concernant la place des PMR à bord de l’avion. Par exemple, les PMR peuvent trouver l’espace dans une rangée de sorties de secours ou un siège d’aller plus confortable, mais cela pourrait compromettre la capacité du personnel de cabine à évacuer l’avion rapidement et donc avoir un impact sur la sécurité des passagers, en particulier dans le cas d’un petit avion régional. Par conséquent, l’opérateur doit traiter de tels cas avec l’empathie que lui impose une obligation morale envers la PMR, mais aussi prendre en considération une évaluation opérationnelle en matière de sûreté, de sécurité, de service en vol et d’utilisation des toilettes de bord, etc.

Droits des voyageurs à mobilité réduite 

Si vous avez une mobilité réduite, vous devez pouvoir voyager en train comme tout le monde. Et vous devriez être capable d’accéder rapidement aux connaissances sur l’accessibilité des trains auprès de l’Agence ferroviaire. Vous avez également le droit d’accès à l’assistance à l’entrée et à la sortie du train et en changez, à bord et à la gare, avant et après votre voyage. Pour obtenir la meilleure assistance possible, contactez la compagnie de chemin de fer, le vendeur de billets ou le voyagiste au moins 48 heures avant votre voyage et expliquez-lui dont quelle assistance vous avez besoin. Si vous avez une mobilité réduite, vous devez pouvoir continuer à voyager en bus et en autocar comme tout le monde. Personne ne peut vous empêcher de faire une réservation, d’acheter un billet ou de monter à bord d’un vol en raison de votre mobilité réduite — sauf en cas d’absolue nécessité, pour se conformer aux exigences légales en matière de santé et de sécurité, ou si l’infrastructure ne peut pas garantir un transport sûr. Pour les voyages à longue distance (lorsque la distance prévue du service [et non votre voyage réel] est de 250 km ou plus) : la compagnie doit permettre aux personnes de votre choix de voyager avec vous gratuitement ; si cela permet de résoudre des problèmes de sécurité et de protection qui vous interdiraient autrement de voyager, vous avez droit à une assistance dans des terminaux spécifiques et lors de l’embarquement et du débarquement dans l’autocar ou l’autobus.

 

Plan du site