Installation de monte escalier : quel budget prévoir ?

Installation de monte escalier

Publié le : 25 décembre 20197 mins de lecture

Le monte escalier, comme l’indique précisément son nom, est un dispositif permettant aux personnes âgées, aux handicapés ainsi qu’aux personnes à mobilité réduite d’accéder aisément et sans effort aux étages de leur résidence. Il se décline aujourd’hui en plusieurs modèles et formats selon les besoins des consommateurs. Mais dans tous les cas, l’installation d’un tel dispositif requiert l’intervention d’une entreprise spécialisée et génère par conséquent des coûts relativement importants. On s’intéressera alors dans ce qui va suivre sur le budget à prévoir pour installer un monte escalier.

Monte escalier : de quoi parle-t-on exactement ?

À partir d’un certain âge, ou suite à un handicap, accéder aux étages de son logement devient parfois difficile, voire impossible, dans un contexte où chaque marche de l’escalier qui mène aux chambres devient un véritable calvaire qu’on doit franchir. En partant de ce constat, équiper sa résidence d’un monte escalier s’avère indispensable.

Concrètement, ce dispositif prend la forme d’un fauteuil fixé, soit sur des rails eux-mêmes fixés sur les marches de l’escalier, soit sur le mur, soit sur la rambarde (dans la mesure où celle-ci le permet). Dans tous les cas, l’idée est bien sûr de permettre à son utilisateur d’accéder aux étages sans que celui-ci ait à prendre l’escalier. Une fois sur le fauteuil, il n’a qu’à actionner le dispositif grâce à une télécommande ou à un système de commande se trouvant au niveau des accoudoirs. Allant d’un simple monte escalier standard au mini ascenseur dit privatif, en passant bien sûr par la plateforme ou chaise élévatrice, le marché regorge aujourd’hui de nombreux modèles de monte escalier. Tournant, droit ou en colimaçon, les montes escaliers peuvent s’intégrer harmonieusement à tous les styles de décoration. Pour de plus amples détails sur le budget à prévoir pour la pose d’un tel équipement, il convient de demander un devis monte escalier.

Les éléments qui influencent le coût de la pose d’un monte escalier

Le coût de la pose d’un monte escalier dépend nécessairement de certains paramètres, à savoir la complexité des travaux d’installation, le nombre d’heures nécessaires pour réaliser les travaux, le type d’appareil à implanter (classique ou sur-mesure), la configuration du logement et la technologie que l’on souhaite bénéficier. Qu’elle soit urgente ou obligatoire ou à réaliser dans un temps limité, l’installation de monte escalier requiert un large panel de compétences, aussi bien pour le montage des rails que pour la mise en marche du dispositif. Le professionnel qui s’en occupe va préalablement diagnostiquer en détail la configuration de la résidence dans la perspective d’étudier la faisabilité du projet avant d’établir un devis par le biais duquel il présente un tableau d’information sur toutes les phases du chantier avant sa réalisation.

Mais quoi qu’il en soit, lorsque l’on souhaite équiper son domicile d’un monte escalier, les frais découlant de sa mise en place s’avèrent relativement conséquents. En général, pour la pose d’un monte escalier, le budget que l’on doit prévoir oscille entre 2 500 € et 20 000 €, voire plus. Cependant, ces prix ne sont justes qu’à titre indicatif. Pour avoir une idée exacte sur le budget à prévoir pour la concrétisation d’un tel projet, le mieux est de faire une demande de devis gratuit.

Coût d’installation de monte escalier : contrat d’entretien

Dans l’optique de se mettre à l’abri des pannes éventuelles du monte escalier installé, autant ne pas faire l’impasse sur ledit contrat d’entretien, et ce bien que cela ait un coût s’élevant en moyenne entre 160 et 180 €/an. À travers ce contrat, lequel est signé dès la pose de l’équipement, le professionnel s’engage à inspecter annuellement ce dernier de manière à vérifier ses différents réglages, mais aussi à contrôler chaque système de sécurité. Qui plus est, ce professionnel peut aussi mettre au profit de son client des conseils avisés sur ce qu’il faut faire pour garder en parfait état son monte escalier.

N.B. Là encore, le prix indiqué est à titre indicatif. Seule une demande de devis monte escalier permettra d’avoir une idée précise sur le coût d’un contrat d’entretien.

Installation de monte escalier : la possibilité d’accéder à des aides et subventions

Bien que les dépenses liées à l’installation d’un monte escaliers soient conséquentes, l’acquisition d’un tel équipement peut en effet s’accompagner, sous certaines conditions, de subventions et d’aides financières. L’achat d’un monte escalier figure notamment parmi les dispositions éligibles au crédit d’impôt d’aide à la personne. D’ailleurs, ce dispositif a été prolongé jusqu’au 31 décembre 2020 par la loi de finances. Le but de cette initiative est en effet d’offrir aux séniors et aux personnes à mobilité réduite des équipements favorisant leur autonomie. Dès lors que tous les critères d’éligibilité à ce dispositif respectés, on peut bénéficier d’un crédit d’impôt qui s’élève à 25 % du montant dépensé pour l’acquisition et l’installation d’un monte escalier.

À noter par ailleurs que l’achat et la pose d’un tel dispositif ouvrent également droit : aux subventions de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (Anah), dans le cadre du programme « habiter facile », lesquelles sont plafonnées, selon les revenus du foyer, entre 35 (plafond de 7 000 €) et 50 % (plafond de 10 000 €) du montant total investi ; aux aides d’assistance à la mobilité (APA, PCH, SOLIHA) ; à la TVA réduite à 5,5 % ; aux aides des caisses de retraite ; aux aides des assurances, etc.

Plan du site